Université Saint-Louis - Bruxelles
English
|

Missions et objectifs de l’Université Saint-Louis - Bruxelles

 

Texte approuvé par le Conseil de direction, le 21 octobre 2016

 

Dans ses trois missions fondamentales que sont l’enseignement, la recherche et le service à la société, l’Université

Saint-Louis déclare poursuivre les objectifs ci-après décrits, lesquels sont classés en fonction de leur degré de généralité, sans hiérarchie de valeur. Ces objectifs se déclinent, par ailleurs, en sous-objectifs qui en explicitent les principales conditions de réalisation.

 

Objectifs

 

L’Université Saint-Louis entend :

Poursuivre les idéaux universitaires à  travers ses missions fondamentales et nécessairement interdépendantes.

Assumer sa responsabilité éducative et citoyenne.

Articuler une autonomie et un pluralisme clairement assumés avec une référence chrétienne.

Maintenir et développer sa compétence particulière dans les sciences humaines et sociales ainsi que sa pratique de l’interdisciplinarité.

Développer en son sein une recherche, individuelle et collective, fondamentale et finalisée, de qualité.

Assurer la qualité pédagogique de la formation.

Confirmer le caractère pleinement universitaire de la formation de premier cycle, tout en répondant à ses exigences pédagogiques particulières.

Tout en se concentrant toujours sur le premier cycle, renforcer les programmes et les collaborations dans les deuxième et troisième cycles.

Renforcer son rayonnement national et international et valoriser sa situation à Bruxelles.

 

Déclinaisons des objectifs

 

L’Université Saint-Louis entend :

Poursuivre les idéaux universitaires à travers les missions fondamentales et interdépendantes que sont l’enseignement, la recherche, le service à la collectivité et la formation continue.

Garantir le caractère général, fondamental et pluridisciplinaire de la formation, particulièrement dans le premier cycle.

Viser l’acquisition de connaissances et de compétences intellectuelles opératoires et initier de façon systématique aux fondements théoriques et aux spécificités méthodologiques des disciplines enseignées.

Développer la capacité réflexive et mettre d’autres disciplines que celle(s) dont relève principalement le programme d’études choisi au service d’une compétence critique.

Rendre les étudiants capables, dans les disciplines principales de leur programme d’études, non seulement de maîtriser un savoir opératoire, mais aussi de faire preuve de compréhension approfondie, de largeur de vue, d’autonomie, de créativité et d’adaptabilité.

Rendre les étudiants capables de mettre en œuvre leurs compétences dans les contextes actuels de la vie sociale et professionnelle et de saisir les enjeux éthiques et politiques des savoirs.

Nourrir l’enseignement par la recherche et initier les étudiants à cette démarche dès le premier cycle.

Développer des activités de recherche et des services à la collectivité en toute autonomie et avec esprit critique.

Développer l’offre de formation continue dans les domaines où elle possède des compétences scientifiques particulières.

 

Assumer sa responsabilité éducative et citoyenne.

Assumer sa responsabilité éducative, notamment en veillant à donner à tous les meilleures chances d’améliorer leurs compétences, de développer une pensée réellement libre et de trouver leur place dans la société.

Veiller à constituer pour les étudiants un milieu stimulant pour le développement de leur personnalité et de leur sens éthique.

Veiller à constituer pour les étudiants un milieu qui les prépare à être des citoyens libres et responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures.

Assumer sa responsabilité citoyenne, en tant qu’institution, notamment dans ses pratiques internes, comme acteur dans l’espace public démocratique et comme partenaire dans des projets de coopération au développement.

Etre attentive aux enjeux éthiques de l’enseignement, de la recherche et des pratiques de l’institution en général.

Développer les structures participatives et en assurer le bon fonctionnement.

Veiller à créer pour toutes les catégories du personnel des conditions de travail favorables à l’exercice de leurs fonctions.

 

Articuler une autonomie et un pluralisme clairement assumés avec une référence chrétienne.

Affirmer son autonomie dans ses responsabilités intellectuelles et de formation et assumer le pluralisme de ses membres et de ses étudiants.

Soutenir l’enseignement et la recherche portant sur la question de la destinée humaine, sur la dimension et le fait religieux et sur la tradition chrétienne.

Offrir en son sein une animation religieuse chrétienne à ceux qui le souhaitent.

Soutenir toute initiative visant à assurer le dialogue entre les diverses options philosophiques et religieuses.

 

Maintenir et développer sa compétence particulière dans les sciences humaines et sociales ainsi que sa pratique de l’interdisciplinarité.

S’affirmer comme lieu privilégié de développement d’une culture humaniste, des sciences humaines et sociales, et d’échanges interdisciplinaires.

Rendre les étudiants attentifs aux fondements philosophiques et épistémologiques ainsi qu’à la dimension historique des disciplines dans lesquelles ils se forment, et les initier à l’approche interdisciplinaire.

 

Développer en son sein une recherche, individuelle et collective, fondamentale et finalisée, de qualité.

Soutenir une politique visant à poursuivre le développement, en son sein, de centres de recherche ainsi qu’à constituer un ou plusieurs réseaux d’excellence interdisciplinaires composés de différents centres.

Renforcer la présence de ses chercheurs dans des réseaux d’excellence au plan national et international.

Soutenir l’obtention, par ses chercheurs, de crédits publics et privés de soutien à la recherche, tant fondamentale que finalisée.

Offrir des conditions de formation adéquates, y compris linguistiques, à de jeunes chercheurs en vue notamment de la réalisation de doctorats.

Favoriser, notamment par l’attribution de congés sabbatiques, la mise à jour permanente des compétences scientifiques de son personnel académique et scientifique engagé à titre définitif.

Encourager la plus large diffusion des résultats de ses recherches, et ce tant dans la communauté scientifique que dans le grand public.

 

Assurer la qualité pédagogique de la formation.

Préciser, pour chaque enseignement, les objectifs, le contenu général, les connaissances préalables éventuellement exigées, le dispositif pédagogique, ainsi que les modalités et critères d’évaluation.

Fournir un encadrement et des outils qui incitent les étudiants à prendre une part active dans leur formation.

Offrir aux étudiants un ancrage méthodologique large : apprendre à structurer, à analyser, à distinguer l’essentiel de l’accessoire, à formuler leur pensée, à gérer leur temps, à travailler en équipe, à accéder à l’information, à s’auto-évaluer.

Favoriser, par une pédagogie adéquate, l’accès à un niveau d’excellence pour le plus grand nombre d’étudiants possible.

Mettre en place un processus continu d’évaluation et d’amélioration de la qualité des enseignements et des programmes.

 

Confirmer le caractère pleinement universitaire de la formation de premier cycle, tout en répondant à ses exigences pédagogiques particulières.

Aider les étudiants à gérer au mieux la transition de l’enseignement secondaire à l’enseignement universitaire.

Assurer une formation théorique et méthodologique spécifique à l’orientation d’études et constituant la base nécessaire à la formation plus spécialisée de 2e cycle.

Donner aux enseignants les moyens nécessaires pour faire face à la spécificité de l’enseignement de 1er cycle.

Maintenir et développer des dispositifs d’accompagnement pédagogique, particulièrement pour les étudiants de 1ère année de programme de bachelier en difficulté.

Tenir compte de la diversité culturelle de son public.

Développer les compétences linguistiques et l’ouverture à d’autres cultures, à l’aide notamment de cours de langues, de programmes plurilingues, de programmes d’échanges et de séjours à l’étranger.

Favoriser les études conjointes et les formations complémentaires.

Organiser certains programmes de premier cycle en horaire décalé et les adapter à leur public spécifique.

 

Tout en se concentrant toujours sur le premier cycle, renforcer les programmes et les collaborations dans les deuxième et troisième cycles.

Développer et promouvoir des programmes de Masters de spécialisation dans les domaines où elle a des compétences scientifiques particulières.

Développer un contexte de recherche propice à la réalisation de doctorats.

Inscrire autant que possible les formations de 2e et 3e cycles dans des collaborations interuniversitaires.

 

Renforcer son rayonnement national et international et valoriser sa situation à Bruxelles

Soutenir la mise en œuvre de programmes d’enseignement et de recherche en collaboration avec d’autres universités belges et étrangères.

Promouvoir la mobilité des étudiants et du personnel afin de dynamiser l’enseignement et la recherche et de conférer une valeur ajoutée à la formation universitaire qu’elle prodigue.

Œuvrer en faveur du rayonnement international de l’Institut d’Etudes européennes.

Valoriser, dans ses différentes missions, sa situation à Bruxelles, capitale européenne, capitale de la Belgique et de ses deux principales communautés, région bilingue et ville multiculturelle.

Contribuer au rayonnement international de la francophonie.

Université Saint-Louis - Bruxelles | Boulevard du Jardin botanique, 43 | 1000 Bruxelles | Belgique | Tél : +32 2 211 78 11 | Fax : +32 2 211 79 97 | N° d'entreprise : TVA BE 0413.332.242