Université Saint-Louis - Bruxelles
English
|

Les conditions d'accès pour les études de bachelier

 

Afin d'accéder aux études de bachelier (premier cycle d'études universitaires) de l'Université Saint-Louis à Bruxelles, il convient d'être porteur d'un titre d'accès adéquat et, pour les ressortissants hors de l'Union européenne non-assimilés, de répondre aux conditions particulières d'admission.

Nul ne peut être admis aux épreuves d'une année de premier cycle en Communauté française s'il n'a pas fait la preuve d'une maîtrise suffisante de la langue française.

 

Source : Décret du 07 novembre 2013 définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études, article 107-108 ainsi que le Règlement général des études et des examens 2015-2016 de l'Université Saint-Louis - Bruxelles, article 7.

 

Titres d’accès belges

 

Certificat d'enseignement secondaire supérieur (CESS) délivré depuis 1994.

Diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (DAES) délivré par le jury de la Communauté française.

Diplôme d'études supérieures délivré par un établissement de la Communauté française sanctionnant un grade académique.

Attestation de succès à un des examens d'admission aux études universitaires.

Diplôme, titre ou certificat d'études similaire à ceux mentionnés ci-dessus, délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l'Ecole royale militaire.

 

Titres d’accès étrangers

 

Sans équivalence

Baccalauréat européen délivré par le Conseil supérieur de l'Ecole européenne.

Baccalauréat international délivré par l'Office du baccalauréat international de Genève.

Baccalauréat délivré par l'École internationale du Shape à Casteau.

 

Avec équivalence

Diplôme, titre ou certificat d'études secondaires étranger reconnu équivalent au CESS ou à un diplôme d'études supérieures délivrés en Fédération Wallonie-Bruxelles de Belgique. Date limite d'introduction de la demande d'équivalence : le 15 juillet de l'année académique précédant celle de l'inscription*.

 

* Pour les étudiants ayant besoin d'un visa, l'équivalence doit être obtenue au plus tard le 30 avril de l'année académique précédant celle de l'inscription.

 

Conditions particulières d'admission

 

Les candidats à l'admission aux études de bachelier qui sont de nationalité hors de l'Union européenne (HUE) non-assimilés doivent non seulement être porteurs d'un titre d'accès adéquat, mais aussi répondre positivement aux trois critères suivants :

 avoir obtenu un diplôme d'études secondaires avec un minimum de 13/20. Cette condition ne s'applique pas aux étudiants titulaires d'un certificat d'enseignement secondaire supérieur (CESS) belge ou d'un baccalauréat européen délivré par le Conseil supérieur de l'Ecole européenne ou d'un baccalauréat international (IBO) délivré par l'office du baccalauréat international de Genève ou d'un baccalauréat obtenu d'un pays de l'OCDE ;

 ne pas avoir terminé des études secondaires depuis plus de 7 ans ;

 ne pas avoir déjà acquis un diplôme d'études supérieures de premier cycle.

 

Maîtrise de la langue française

 

Nul ne peut être admis aux épreuves d'une année de premier cycle s'il n'a pas fait la preuve d'une maîtrise suffisante de la langue française. Cette preuve peut être apportée :

 soit par la possession d’un diplôme délivré en Communauté française de Belgique;

 soit par la possession d’un diplôme sanctionnant des études comprenant suffisamment d’enseignements en langue française. Sont concernés :

- les diplômes délivrés en Communauté germanophone;

- le baccalauréat européen (délivré par le Conseil supérieur de l'Ecole européenne) et le baccalauréat international (délivré par l'Office du baccalauréat international de Genève) s’ils comprennent au minimum trois périodes de cours donnés en français;

- les diplômes obtenus dans l’un des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Canada (uniquement Québec), Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Djibouti, France, Gabon, Guinée Conakry, Grand duché du Luxembourg, Haïti, Mali, Maroc, Niger, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Suisse (uniquement les cantons de Genève, Jura, Neufchâtel, Vaud, Berne, Fribourg, Valais si le diplôme est rédigé en français), Tchad, Togo;

- tout autre diplôme belge ou étranger sanctionnant des études suivies dans un établissement dont la langue d’enseignement est le français.

 soit par la réussite de l'examen de maîtrise suffisante de la langue française organisé en Communauté française de Belgique;

 soit par l’attestation de réussite d’un des examens, épreuves ou concours d’admission aux études d’enseignement supérieur prévus par le décret  (voir Source ci-dessous) et organisés en Communauté française (ex. : examen d'admission au programme d'ingénieur civil).

 

Source : Décret du 07 novembre 2013 définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études, article 108 ainsi que les Arrêtés du Gouvernement de la Communauté française déterminant les diplômes belges et étrangers qui permettent d'apporter la preuve d'une maîtrise suffisante de la langue française, 14 juillet 1997 et 8 juillet 2005.

Université Saint-Louis - Bruxelles | Boulevard du Jardin botanique, 43 | 1000 Bruxelles | Belgique | Tél : +32 2 211 78 11 | Fax : +32 2 211 79 97 | N° d'entreprise : TVA BE 0413.332.242