Université Saint-Louis - Bruxelles
|

HDDR1220 - Histoire des institutions et du droit II (Epoque contemporaine)


USL-B


Crédits : 4

Professeur :
Mode d'enseignement :
Deuxième quadrimestre, 30 heures de théorie.

Horaire :
Second quadrimestre
le mercredi de 17:15 à 19:15 au 43 Botanique 6

Langues d'enseignement :
Français

Objectifs d'apprentissage :
Cet enseignement vise à mettre en lumière les différentes composantes de l'histoire des institutions et du droit aux XIXe et XXe siècles. Si la politique et l'histoire politique se définissent à partir de textes (Constitutions, lois, règlements...), d'autres forces doivent également être prises en considération. A côté du cadre institutionnel, nous insisterons sur le rôle joué par les gouvernants, les partis politiques, les groupes de pression, l'opinion publique et les idéologies. Le cours montrera également dans quelle mesure l'histoire politique est étroitement liée à l'évolution des relations internationales, aux fluctuations économiques et aux bouleversements sociaux.

Prérequis :
Pour le programme de Bachelier en droit (horaire décalé) :


Corequis :
Aucun

Contenu de l'activité :
L'histoire de la France de la fin du XVIIIe au XXe siècle constituera le fil conducteur du cours. A travers une analyse détaillée des quelque 16 régimes politiques différents que la France a traversé en un plus de deux siècles, nous aborderons les questions fondamentales de la vie politique contemporaine. Le cas de la France permet, en effet, d'appréhender de manière exceptionnelle l'organisation des pouvoirs, la notion de souveraineté, l'émergence du parlementarisme, la difficile reconnaissance de la responsabilité politique des ministres, les diverses facettes idéologiques de la Droite et de la Gauche ainsi que les différentes expressions du nationalisme. Le débat sur l'organisation et l'étendue des libertés publiques permet également de replacer ces questions dans un cadre européen, voire universel.

A partir de la fracture politique et sociale que constitue la Révolution française, nous suivrons également les diverses tentatives de réconciliation nationale. La recherche d'un nouvel accord politique entre la majorité des Français a contribué à l'instabilité institutionnelle de la France rendant par conséquent l'étude du cas français très intéressante.

L'histoire de la France contemporaine permet ainsi d'aborder les diverses composantes de la vie politique. L'analyse de ces éléments sera menée autour de trois axes : la règle du jeu (cadre institutionnel), les forces en action et les enjeux de la partie (questions débattues). Nous nous efforcerons de replacer les problèmes sur lesquels portait la discussion politique dans l'esprit du temps afin d'éviter les pièges de l'anachronisme. Pour chacune des périodes de l'histoire française des XIXe et XXe siècles, nous évoquerons le difficile équilibre entre la norme et l'action des forces profondes.

Le cas de la France sera constamment comparé à la situation politique, économique et sociale de différents pays européens aux XIXe et XXe siècles. Dans cette perspective, la Belgique occupera une place prépondérante.



Activités d'apprentissages prévues et méthodes d'enseignement :
Il s'agit d'un cours ex cathedra reposant sur l'analyse de textes. Les étudiants disposeront en début d'année d'un syllabus. Ils devront également faire l'acquisition de l'ouvrage Les Constitutions de la France depuis 1789. Présentation par Jacques Godechot et Hervé Faupin,,Paris, Flammarion (Collection GF), 2018, 524 p.
Les différentes constitutions que nous analyserons sont publiées dans ce travail.


Méthodes d'évaluation :
Si les conditions sanitaires le permettent, un examen écrit en présentiel sera organisé. Si la situation sanitaire ne le permet pas, l'examen se déroulera oralement à distance.


Bibliographie :
Pas de bibliographie recommandée

Autres informations :
Aucune