Université Saint-Louis - Bruxelles
|

HDDR1160 - Philosophie et philosophie morale


USL-B


Crédits : 10

Professeur :
Mode d'enseignement :
Premier et deuxième quadrimestre, 90 heures de théorie.

Horaire :
Premier quadrimestre
le mercredi de 17:15 à 20:15 au 43 Botanique 5

Second quadrimestre
le jeudi de 17:15 à 20:15 au 43 Botanique 3

Langues d'enseignement :
Français

Objectifs d'apprentissage :
Le cours de « Philosophie et philosophie morale » a pour objectif de donner aux étudiant(e)s en droit et en sciences politiques des repères théoriques et des clefs de compréhension pour leur permettre de s'orienter dans l'histoire de la philosophie, d'en saisir les évolutions et les enjeux majeurs et d'y trouver des ressources réflexives, conceptuelles et critiques pertinentes pour interroger non seulement quelques uns des grands défis de notre situation contemporaine, mais aussi certains principes et notions qui leur sont enseignés dans les autres cours de leur formation (la liberté, la justice, l'État, le sujet, la responsabilité, la démocratie, le pouvoir, la vérité, etc.).
Trois compétences sont cultivées lors des séances de cours et pourront être évaluées lors de l'examen :
1) la maîtrise conceptuelle et la capacité à définir les notions philosophiques majeures
2) la comparaison des différents types de pensées philosophiques à partir de l'analyse des divergences et convergences de leurs argumentaires respectifs
3) le commentaire de texte permettant d'interpréter des éléments textuels à la lumière des notions et théories enseignées en auditoire



Prérequis :
Aucun

Corequis :
Aucun

Contenu de l'activité :
Au premier quadrimestre, nous entreprendrons de retracer une genèse thématique de la pensée philosophique pratique des Anciens jusqu'aux Modernes, en montrant l'évolution non seulement des principes directeurs de cette pensée, mais aussi de l'articulation de plus en plus différenciée entre le registre normatif de la morale ou de l'éthique et les registres pratiques du droit et de la politique. Le fil conducteur choisi pour retracer cette genèse est celui de la liberté, que nous examinerons dans ses dimensions métaphysiques, théologiques, anthropologiques, éthiques, juridiques et politiques. Cette thématique nous permettra d'aborder différents aspects des systèmes philosophiques à partir de l'étude d'auteurs majeurs de la tradition philosophique occidentale. À chaque fois, nous prendrons le temps de nous référer aux auteurs dans le texte et de repérer les fondements, la force et les limites de leur pensée.
Au second quadrimestre, le cours partira de deux grandes questions de la tradition philosophique, « qu'est-ce que l'humain ? » et « qu'est-ce que la vérité ? », pour se diriger peu à peu vers une troisième thématique qui surplombe et problématise les deux premières : la question de « la norme ». Ces thèmes seront interrogés à partir de différents auteurs à travers l'histoire des idées, principalement au sein de la philosophie contemporaine. Il s'agira moins de dresser un inventaire de tout ce qu'on a pu dire sur la notion de norme que d'analyser la façon dont cette notion soulève des problèmes majeurs pour différents champs de la pensée en sciences humaines, depuis l'épistémologie - par la question des normes de la vérité ou de l'universalité en sciences humaines -, jusqu'à l'éthique et au politique - travaillées par les questions des normes sociales, de la norme de l'action, du rapport aux lois de la cité etc.



Activités d'apprentissages prévues et méthodes d'enseignement :
Le cours se donne ex cathedra, en grand amphithéâtre, sauf si les conditions sanitaires imposent un enseignement à distance : dans cette situation, le cours sera dispensé par capsules vidéo disponibles en différé, émaillées de séances de questions-réponses « en direct ».

Méthodes d'évaluation :
Ce cours étant destiné conduire l'étudiant·e à développer une réflexion critique et à construire une argumentation, l'examen consiste en plusieurs questions, qui visent à évaluer les capacités suivantes :
- commentaire et interprétation d'un extrait de texte philosophique et capacité de le resituer dans le cadre plus général de la pensée de son auteur ;
- explication synthétique d'un concept clé ou d'un raisonnement ;
- éventuellement, réflexion plus personnelle, sous la forme d'une dissertation.

L'évaluation prendra la forme d'un examen écrit, passé sur site si les conditions sanitaires le permettent, sur moodle à défaut. Les questions porteront sur la compréhension des grandes articulations du cours et des textes philosophiques qui en constituent le fondement.
Le cours étant annuel, la note obtenue en janvier est dispensatoire et vaut pour la moitié du total, en juin et septembre, si elle est égale ou supérieure à 10/20.


Bibliographie :
Des notes de cours seront fournies, à travers différents types de supports (syllabus-cadre, livre, diaporamas déposés sur le Moodle, etc.).


Autres informations :
Pour les étudiants du Certificat en Didactique de la philosophie et de la citoyenneté, ce cours vaut 15 crédits