Université Saint-Louis - Bruxelles
|

Programme d'études 2021 - 2022

Acquis d'apprentissage

Au terme de ses études de bachelier en droit, l'étudiant·e aura acquis les compétences suivantes :

I. Acquérir une culture générale et des savoirs interdisciplinaires

 ▪ Développement d’une solide culture en sciences humaines et sociales non-juridiques, propre à décoder, dans une perspective résolument interdisciplinaire, les phénomènes juridiques 

Exemples : Philosophie et philosophie morale, Critique des sources de l’information et séminaires de sciences humaines, Sociologie, Psychologie, Histoire des institutions et du droit I et II, Economie, ainsi que l’ensemble des unités d'enseignement optionnelles proposées au travers des 5 Mineures en sciences humaines non-juridiques : en philosophie, en sciences politiques, en sciences économique et de gestion, en études européennes, et en criminologie

II. Acquérir des savoirs spécifiquement juridiques 

▪ Maîtrise des concepts, règles et principes de la plupart des branches du droit belge et du droit européen, et familiarisation avec quelques notions-clefs des branches du droit dont l’étude est réservée au Master en droit, à l’instar du droit international privé, du droit international public et du droit fiscal

Exemples : Fondements romains et éléments d’Histoire du droit privé, Droit constitutionnel I, II et III, Droit des biens, Droit pénal, Procédure pénale, Fondements institutionnels du droit européen, Droit des obligations, Droit des contrats et de la responsabilité civile, Droit du travail, Droit administratif, Droit des personnes, de la famille et des régimes matrimoniaux, Droit de l'entreprise, Droit judiciaire ; l’ensemble des unités d'enseignement des deux mineures à composante juridique : Mineure en droit, Mineure en criminologie, ainsi que la possibilité d’un Stage d’observation de la pratique juridique; les Travaux pratiques sans casus.

​▪ Maîtrise des règles secondaires qui articulent les différentes sources formelles du droit, et capacité à appréhender le Droit comme un système

Exemples : Sources et principe du droit, Droit constitutionnel I et II, Introduction critique à la pensée juridique contemporaine

​▪ Capacité à poser un regard critique sur le droit à l’aide des ressources de la théorie du droit et de la philosophie du droit, et prise de conscience du caractère relatif et évolutif des solutions juridiques et des controverses que celles-ci peuvent générer

Exemples : Droit naturel, Introduction critique à la pensée juridique contemporaine, Séminaire de théorie du droit, Exercices pratiques de droit (travaux pratiques avec casus), Law Clinic, Moot Court en droit constitutionnel

III. Acquérir les méthodes et outils de la démarche scientifique

▪ Maîtrise des méthodes et des outils de la recherche documentaire en droit (législation, jurisprudence, doctrine), en vue d’en exploiter les résultats, notamment dans des travaux personnels

Exemples : Séminaire de méthodologie juridique, Critique des sources de l’information et séminaires de sciences humaines, Séminaire de théorie du droit

​​▪ Capacité à mener de façon autonome une recherche de dimension scientifique, dans le respect de la déontologie scientifique ;

Exemples : l’ensemble des travaux rédactionnels menés dans : le Séminaire interdisciplinaire, le Séminaire de méthodologie juridique, le Séminaire de théorie du droit, les Exercices pratiques de droit (travaux pratiques avec casus)

IV. Acquérir des capacités d’analyse, de réflexion et d’argumentation à partir de situations concrètes 

▪ Capacités à analyser une situation (individuelle ou collective) en mobilisant les savoirs juridiques et/ou non-juridiques assimilés, à identifier les pistes de résolution envisageables, à évaluer leur pertinence et à faire le choix de celle qui apparaît la plus adéquate ;

▪ Développer son sens critique ;

▪ Capacité à construire un raisonnement argumenté ;

▪ Initiation à l’élaboration d’une pensée autonome, cohérente et pertinente dans le contexte juridique dans lequel elle s’inscrit, mais aussi créative/originale ;

Exemples : Exercices pratiques de droit (travaux pratiques avec casus) en droit constitutionnel, en procédure pénale, en droit des obligations, en droit des contrats et de la responsabilité civile, en droit administratif, en droit des personnes, de la famille et des régimes matrimoniaux, ou encore, en Fondements institutionnels du droit européen, Moot Court en droit constitutionnel

  • V. Maîtriser la communication écrite et orale, en français et dans une langue-cible

▪ Capacité à communiquer, par écrit et oralement, une idée et/ou un raisonnement juridique, et à le défendre de manière convaincante ;

Exemples : examens oraux et écrits de type « questions ouvertes », le Séminaire en science humaine, le Séminaire de méthodologie juridique, le Séminaire de théorie du droit, les Exercices pratiques de droit (travaux pratiques avec casus)

▪ Capacité à comprendre, étudier et restituer un contenu théorique dans deux autres langues que le français, au moins passivement (anglais et néerlandais).

Exemples : Bloc 1 : unité d'enseignement d’anglais ou de néerlandais ; Bloc 2 : unités d’enseignement de Terminologies juridiques étrangères (néerlandais et anglais) ; Bloc 3 : une UE obligatoirement en anglais (E.U. Law : Foundations ou Intellectual Property Law ou Natural Law) ou en néerlandais (Recht, Ethiek en Politiek ou Intellectueel Eigendomsrecht)

Total : 180 crédits

Compétences transférables

Plus largement, et en termes de compétences transférables, l’étudiant·e ayant suivi le programme de Bachelier en droit aura :

  • perfectionné sa maîtrise de la langue française tant orale qu'écrite ;
  • développé sons sens de l'autonomie dans la réalisation de tâches variées (capacité d'organisation, planification du travail, respect des échéances, etc) ;
  • affiné une éthique personnelle, dans la réalisation de son cursus et dans ses contacts avec autrui (positionnement personnel cohérent avec des propres valeurs, sens de l'intérêt général, respect d'autrui, etc).