Université Saint-Louis - Bruxelles
|

DROI1273 - Questions spéciales de psychologie en rapport avec le droit et les sciences humaines


Crédits : 5

Professeur :
Mode d'enseignement :
Deuxième quadrimestre, 30 heures de théorie.

Horaire :
Second quadrimestre
le mardi de 13:30 à 15:30 au 119 Marais 2300

Langues d'enseignement :
Français

Objectifs d'apprentissage :
Objectif général : Apporter aux étudiants une vision interdisciplinaire du phénomène du risque, avec un approfondissement spécifique des conduites à risque et sa compréhension psychologique.

Objectifs spécifiques : A la fin du cours les étudiants :

• Auront une connaissance et une conception interdisciplinaire du phénomène du risque et donc auront fait l'exercice intellectuel de croiser des regards disciplinaires distincts pour analyser un phénomène humain.
• Connaîtront des bases théoriques issues de l'anthropologie, la philosophie, la psychanalyse, et la sociologie pour comprendre et analyser diverses formes de conduites à risque.
• Connaîtront des données descriptives sur les conduites à risque des jeunes, les pratiques de sport à risque, et seront capables de mettre à l'œuvre de repères théoriques pour leur compréhension et discussion.
• Auront des clés de lecture pour interpréter les conduites à risque et comprendre leur logique dans la société contemporaine.

Prérequis :
Pour le programme de Bachelier en droit :

Pour le programme de Bachelier en histoire :

Pour le programme de Bachelier en information et communication :

Pour le programme de Bachelier en langues et lettres modernes, orientation germaniques :

Pour le programme de Bachelier en philosophie :

Pour le programme de Bachelier en sciences politiques, orientation générale :

Pour le programme de Bachelier en sociologie et anthropologie :


Corequis :
Aucun

Contenu de l'activité :
Ce cours cherche à approfondir les connaissances de la Psychologie des étudiants ainsi qu'à mettre en œuvre l'approche psychologique pour l'analyse et la compréhension d'une question ou d'un problème digne d'intérêt dans le champ es sciences humaines et du droit. Il s'agit donc d'un cours éminemment interdisciplinaire, mais au sein duquel la Psychologie reste le point de vue conducteur dans l'analyse de la problématique.

Cette année nous traiterons la question du risque, plus particulièrement les « conduites à risque ». Pourquoi dans les sociétés qui atteignent des degrés importants de sécurité on voit augmenter la recherche délibérée du risque ? Voici une des questions centrales du cours. Au-delà des problèmes pratiques et juridiques que posent les conduites à risque, il faut comprendre de quoi elles sont signe, de quels ressorts de la subjectivité elles sont révélatrices.
Nos allons aborder la question d'abord à travers une description et une entrée plus anthropologique pour ensuite interroger les conceptions psychologiques mobilisées dans cette approche et les approfondir.

Plan

1. Le statut du risque dans les sociétés contemporaines.
2. Les conduites à risque des jeunes.
3. Les sports à risque et les aventuriers de l'extrême.
4. Le plaisir et la jouissance dans la recherche délibéré du risque.
5. L'illusion et le « jeu » au fondement de la prise de risque.
6. Le déni, la croyance et l'illusion de contrôle dans la prise de risques.
7. Les enjeux de la reconnaissance dans les conduites à risque.

Activités d'apprentissages prévues et méthodes d'enseignement :
La méthode de travail sera celle d'un séminaire dirigé. Les étudiants auront une participation active dans le déroulement des séances. Ils seront répartis en groupes et certains feront une présentation pendant 3 semaines. La présentation de chaque groupe aura lieu après une préparation avec le professeur si nécessaire. Par ailleurs, le professeur développera les bases de la problématique, ainsi que les moments de synthèse et conclusion.
Dans la mesure du possible, des acteurs de terrain seront invités au cours pour entamer une discussion avec les étudiants.

Méthodes d'évaluation :
L'évaluation portera sur un travail groupal écrit et un examen oral individuel.

Bibliographie :
1. Cahier de Lectures
• Freud, Sigmund : « Au-delà du principe du plaisir », dans : Œuvres complètes, vol 15, Paris, PUF, 1996, pp.277 - 338
• García, Mauricio : « Le désir de risque : qui jouit, qui angoisse ? », dans : Cartuyvels, Y. (Comp) : Les ambivalences du risque. Regards croisés en sciences humaines, Bruxelles, Facultés Universitaires Sain Louis, 2008, pp.421 - 438.
• Le Breton, David : Conduites à risque, PUF, Paris, 2002.
• Mannoni, Octave : « Je sais bien mais quand même », dans : Clés pour l'imaginaire, Paris, Seuil, 1969, pp.7-33.
• Gori, Roland : : « Le risque, un ami qui vous veut du bien », dans : De quoi la psychanalyse est-elle le nom, Paris, Denoël, 2010, pp.183-254.
• Winnicott, Donald  W : « Objets Transitionnels et phénomènes transitionnels », dans : Jeu et Réalité, Paris, Paris, Gallimard, 1975, pp27-64.

2. Bibliographie complémentaire
• Cartuyvels, Y. (Comp) : Les ambivalences du risque. Regards croisés en sciences humaines, Bruxelles, Facultés Universitaires Sain Louis, 2008.
• Duparc, François et Vasseur Christian (Comp.) : Les conduites à risque au regard de la psychanalyse, France, Editions In Press, 2006.
• Todorov, Tzvetan : La vie commune. Essai d'anthropologie générale (chapitre 3, « La reconnaissance et ses destinées) ,Seuil, Paris, 1995.

Autres informations :
Aucune