Université Saint-Louis - Bruxelles
|

HDPO1317 - Partis politiques et groupes d'intérêt



En raison de la crise du COVID-19, les informations ci-dessous sont susceptibles d'être modifiées, notamment celles qui concernent la méthode d'enseignement ou d'évaluation.



Crédits : 5

Professeur :
Mode d'enseignement :
Deuxième quadrimestre, 30 heures de théorie.

Horaire :
Second quadrimestre
le jeudi de 17:15 à 19:15

Langues d'enseignement :
Français

Objectifs d'apprentissage :
Le cours a pour objectif d'introduire les étudiant•e•s à l'analyse de deux grands types d'acteurs politiques collectifs, les partis politiques et les groupes d'intérêt, saisis essentiellement dans le contexte des démocraties occidentales, avec un accent particulier sur le cas de la Belgique.
Il vise à rendre les étudiant•e•s capables de mieux comprendre les actions actuelles et futures de ces groupes intermédiaires, en faisant usage des principales connaissances produites par la science politique à leur sujet, qu'il s'agisse de cadres conceptuels, tendances empiriques ou théories explicatives.



Prérequis :
Pour le programme de Bachelier en information et communication :

Pour le programme de Bachelier en philosophie :

Pour le programme de Bachelier en sciences politiques, orientation générale :

Pour le programme de Bachelier en sciences politiques, orientation générale (horaire décalé) :

Pour le programme de Bachelier en sociologie et anthropologie :


Corequis :
Aucun

Contenu de l'activité :
En guise d'introduction, le cours donne une rapide vue d'ensemble des partis politiques et des groupes d'intérêt, ainsi que du type de rapports qu'ils peuvent entretenir entre eux et avec l'Etat. Ensuite, le cours se divise en deux parties distinctes, l'une, la plus étendue, sur les partis politiques, l'autre, sur les groupes d'intérêt. La partie consacrée aux partis politiques traite de leurs définitions, fonctions, organisation, électeurs et adhérents, ainsi que de leurs idées. La partie sur les groupes d'intérêt débute par quelques clarifications notionnelles (distinction entre groupe d'intérêt, lobby, mouvement social, etc.) puis présente quelques typologies classiques.


Activités d'apprentissages prévues et méthodes d'enseignement :
Le cours comporte à la fois un volet magistral, les séances de cours, et un volet « impliquant » dans lequel les étudiant•e•s sont invité•e•s à acquérir par eux•elles-mêmes des connaissances en lien avec une thématique générale préalablement définie par l'enseignant.

Descriptif du cours magistral :
Les séances de cours s'appuient sur un diaporama qui sera disponible à la Reprographie et téléchargeable sur le site de cours sur la plateforme Moodle. Elles ont pour objet d'introduire, développer et illustrer la matière du cours dont la version littéraire est contenue dans l'ouvrage suivant : Th. BALZACQ et al., Fondements de science politique, Bruxelles, De Boeck, 2014. Les passages précis de cette publication qui composent la matière du cours sont listés dans un document qui est consultable sur le site de cours sur la plateforme Moodle. Après la dernière séance de cours, ce document fera l'objet d'une version actualisée permettant aux étudiant•e•s de circonscrire précisément la matière de l'examen.

Descriptif des activités impliquantes :
Les étudiant•e•s seront invité•e•s à approfondir leur connaissance de la matière enseignée dans les séances de cours par la lecture d'un portefeuille de textes qui sera disponible sous format papier à la Reprographie et sous format numérique sur le site de cours sur la plateforme Moodle. Pour les guider dans leur lecture, ils•elles pourront télécharger sur le site de cours un document présentant un certain nombre de fils conducteurs. Pour l'année académique 2020-21, le portefeuille de lecture se compose de quatre textes. Les deux premiers textes sont consacrés à l'analyse de partis (ou assimilés) créés récemment : La France insoumise et La République en Marche d'une part, le Parti Pirate allemand et le Tea Party aux États-unis, de l'autre. Le troisième texte est consacré à de "nouvelles" organisations d'influence, comme Act Up, apparus en France à partir de la fin des années 1980/début des années 1990. Le dernier texte traite lui d'une mobilisation de sans-papiers en 1996 à Paris.
Chaque étudiant•e sera ainsi tenu•e d'acquérir par lui•elle-même la maîtrise des idées principales des textes du portefeuille de lecture afin d'être capable de les restituer de manière claire, fidèle et concise, dans un propos personnel élaboré avec ses mots propres, démontrant qu'il•elle comprend les mots, expressions, phrases formulés par les auteurs des différents textes. Il•elle pourra aussi être invité•e à confronter aux idées émises dans les textes du portefeuille de lecture un fait, une idée, un discours ou un dispositif d'action publique en lien avec les thématiques sur lesquelles portent ces textes (voir rubrique suivante).


Méthodes d'évaluation :
D'une durée de deux heures trente, l'examen écrit se déroulera à « livres ouverts », l'étudiant•e étant libre de consulter n'importe quel document, y compris annoté de sa main, pendant l'examen. Bien entendu, il lui demeurera interdit de faire appel à l'aide de tiers. L'examen se compose de 4 questions, valant chacune 10 points, le total étant divisé par deux pour obtenir une notation finale sur 20 points. Les deux premières questions porteront sur la matière du cours, les deux dernières porteront sur la matière des activités impliquantes.

Des exemples de questionnaires d'examen des années antérieures, accompagnés de leur corrigé, sont consultables sur le site de cours.

Les mêmes modalités d'évaluation seront d'application pour la deuxième session, de même que si l'examen devait avoir lieu en ligne.

ATTENTION : Si à cause des mesures sanitaires de lutte contre la propagation du Covid-19, les premières séances de cours devaient se dérouler en ligne, l'examen ne compterait plus que pour 10 des 20 points de la note du cours, comportant seulement deux questions (chacune notée sur 5 points), portant à la fois sur la matière du cours et sur celle des activités impliquantes, mais toutes deux centrées sur les partis politiques. La durée de l'examen serait réduite à une heure. Les deux autres questions d'examen seront remplacées par la remise, au début de la session d'examen, d'une note d'analyse d'un volume de 2 à 3 pages (faces) maximum, comptant pour 10 des 20 points de la note du cours et portant aussi bien sur la matière du cours que sur la matière des activités impliquantes, mais centrée exclusivement sur la partie de la matière consacrée aux groupes d'intérêt. Un document plus précis balisant le contenu et la forme de ces notes sera consultable sur le site Moodle de cours.


Bibliographie :
Le cours s'appuie sur des extraits de l'ouvrage suivant : Th. BALZACQ et al., Fondements de science politique, Bruxelles, De Boeck, 2014. Ce manuel contient des orientations bibliographiques spécifiques pour les étudiant•e•s qui souhaiteraient aller plus loin.

Autres informations :
Le cours dispose d'un site de cours, sur la plateforme Moodle, sur lequel les étudiant•e•s trouveront notamment les documents suivants : la version numérisée du diaporama projeté lors des séances de cours (ainsi que le cas échéant des dias supplémentaires, présentant par exemple des illustrations tirées d'une actualité plus récente) ; une liste des passages précis de l'ouvrage Fondements de science politique qui constituent la matière du cours, liste qui sera actualisée après la dernière séance de cours ; des questionnaires d'examen et réponses-types d'années précédentes ; des instructions concernant les activités impliquantes et leurs modes d'évaluation. Un forum est également à la disposition des étudiant•e•s pour poser, et tenter de répondre, à toute question d'éclaircissement sur la matière du cours.