Université Saint-Louis - Bruxelles
|

ESPO1160 - Sociologie



Crédits : 5

Professeur :
Assistant :
Mode d'enseignement :
Présentiel, premier quadrimestre, 30 heures de théorie.

Horaire :
Premier quadrimestre
le jeudi de 10:45 à 12:45 au Ommegang Om10

Langues d'enseignement :
Français


Objectifs d'apprentissage :
Le cours vise à introduire les étudiant.e.s à la sociologie. Plutôt que de survoler le champ, il favorisera la présentation de textes fondateurs de la discipline ainsi que l'approfondissement de l'œuvre de quelques auteurs-clé pour les débats menés aujourd'hui par les sociologues. Le cours vise ainsi à rendre les étudiant.e.s sensibles aux enjeux scientifiques, politiques et philosophiques que revêt toute démarche et recherche entreprises en sociologie. L'accent est donc mis sur le débat entre les auteurs, sur les divergences ainsi que sur les raisons qui guident celles-ci. De façon générale, le cours vise à donner des repères aux étudiants, à leur donner les moyens de s'orienter dans le paysage théorique et ce, pour la suite de leurs études.

Prérequis :
Aucun

Corequis :
Aucun

Contenu de l'activité :
Le cours comporte deux parties. La première consiste en une introduction à la discipline enseignée par la professeure tout au long du quadrimestre. La deuxième consiste en cinq séances de mise en application de ce contenu par l'assistante qui confrontera celui-ci à des questions d'actualité.
Le cours d'introduction aborde les fondateurs de la sociologie, plus particulièrement ceux auxquels la sociologie fait référence aujourd'hui c'est-à-dire Emile Durkheim, Max Weber et l'Ecole de Chicago. Ensuite, il s'agira d'exposer des auteurs et courants plus récents : la sociologie critique (Bourdieu, Passeron, Wacquant, e.a.), l'interactionnisme symbolique (Becker, Goffman, e.a.) et la sociologie de traduction (Hennion, Latour, e.a.). A chaque fois, la professeure tracera les contours paradigmatiques ainsi que la problématisation conceptuelle qui y sont à l'œuvre.
Lors des cinq séances de mise en application, il s'agira de visionner un documentaire et de mettre en discussion des lectures préparées à la maison qui, ensemble, permettent d'aborder les sujets d'actualité que sont le racisme, la discrimination sexuelle et de genre. Ainsi, au final, le cours permet aux étudiant.e.s de se familiariser avec les questions de la dite « intersectionnalité » (croisement des inégalités de classes, de genres et de groupes « racisés ») mais aussi de distinguer les différents processus et mécanismes d'exclusion que peuvent être l'inculcation de la norme familiale, l'institutionnalisation d'une valeur héritée, la reproduction sociale, la stigmatisation, la disqualification de pratiques et de savoirs non-institués, entre autres.


Activités d'apprentissages prévues et méthodes d'enseignement :
Cours magistral avec prise de note obligatoire & élaborations et approfondissements faits par les enseignantes à partir des questions posées par les étudiant.e.s, notamment sur base de la lecture imposée (un livre à lire chez soi) & mise en relation de la théorie et des faits d'actualité.

Méthodes d'évaluation :
Examen écrit. L'examen portera sur les deux parties du cours (cf plus haut): l'introduction à la discipline (14 points) & séances de mise en application (6 points). L'étudiant.e doit être capable de restituer avec nuance et détail le propos présenté en auditoire et les analyses amenées par les documentaires, par le livre imposé, ainsi que celles mises en discussion en auditoire.

Bibliographie :
Le visionnage imposé concerne le documentaire suivant :
Daniel Cattier, Juan Gélas et Fanny Glissant, 2018, Sur les routes de l'esclavage, ARTE Productions, 2018.
La lecture imposée consiste en un livre à choisir parmi les trois suivants :
Virginie Despentes, King Kong Théorie, Paris, Grasset, 2006 (de nombreuses ré-éditions existent).
Mona Chollet, Beauté fatale: les nouveaux visages d'une aliénation féminine, Paris, Zones, 2012.
Françoise Vergès, Un féminisme décolonial, Paris, Fabrique éditions, 2019.
Ces livres ainsi que le syllabus du cours peuvent être commandés à la Reprographie.
Exceptés le livre et le syllabus, aucune autre lecture n'est imposée mais, pour ceux et celles qui souhaitent consulter un manuel en bibliothèque, ils peuvent s'en référer à : Luc Van Campenhoudt, Introduction à l'analyse des phénomènes sociaux, Bruxelles, Dunod, 2007. Par ailleurs, des extraits des textes classiques présentés au cours seront mise à disposition via l'interface Moodle.

Le visionnage imposé concerne le documentaire suivant :
Daniel Cattier, Juan Gélas et Fanny Glissant, 2018, Sur les routes de l'esclavage, ARTE Productions, 2018.
La lecture imposée consiste en un livre à choisir parmi les trois suivants :
Virginie Despentes, King Kong Théorie, Paris, Grasset, 2006 (de nombreuses ré-éditions existent).
Mona Chollet, Beauté fatale: les nouveaux visages d'une aliénation féminine, Paris, Zones, 2012.
Françoise Vergès, Un féminisme décolonial, Paris, Fabrique éditions, 2019.
Ces livres ainsi que le syllabus du cours peuvent être commandés à la Reprographie.
Exceptés le livre et le syllabus, aucune autre lecture n'est imposée mais, pour ceux et celles qui souhaitent consulter un manuel en bibliothèque, ils peuvent s'en référer à : Luc Van Campenhoudt, Introduction à l'analyse des phénomènes sociaux, Bruxelles, Dunod, 2007. Par ailleurs, des extraits des textes classiques présentés au cours seront mise à disposition via l'interface Moodle.