Université Saint-Louis - Bruxelles
|

DROI1124 - Sociologie



Crédits : 5

Professeurs :
Mode d'enseignement :
Présentiel, premier quadrimestre, 60 heures de théorie.

Horaire :
Premier quadrimestre
le lundi de 08:30 à 10:30 au Ommegang Om10
le vendredi de 10:45 à 12:45 au Ommegang Om10

Langues d'enseignement :
Français.

Objectifs d'apprentissage :
L'objectif principal est d'initier à la discipline sociologique, à sa spécificité parmi les sciences humaines, à sa manière de construire son objet et à certains de ses grands paradigmes. Le cours se construit sur la présentation de « gestes sociologiques » tels qu'ils s'incarnent dans des recherches célèbres. Ainsi, l'étudiant sera familiarisé avec des dimensions tant théoriques que méthodologiques et épistémologiques de l'étude de la société. Il sera capable de cerner ce qui différencie un « problème social » d'une problématique sociologique. Une attention particulière sera prêtée aux implications de ces différents « gestes sociologiques » pour la réflexion sur le droit, sa genèse, ses applications, ses fonctions sociales.
Le cours vise à permettre aux étudiants l'acquisition d'une culture sociologique générale, par une initiation aux auteurs, aux concepts et à la démarche sociologiques.

Objectifs particuliers :

a) Amener les étudiants à situer les grands courants ou « paradigmes » en sociologie et à pouvoir « raisonner » un problème social à l'intérieur de l'un de ceux-ci.
b) Présenter quelques grands thèmes ou concepts-clés de la sociologie en les illustrant par des recherches emblématiques (c'est-à-dire des recherches qui à la fois ont marqué la discipline, qui sont représentatives de certains paradigmes, et qui en même temps sont éclairantes pour comprendre la société dans laquelle nous vivons).
c) Parallèlement, chacun de ces thèmes amènera à réfléchir à l'une des dimensions de la démarche du sociologue, à en élucider les principales « règles » : la construction de l'objet, la démarche compréhensive, la rupture par rapport aux catégories instituées, la prise en compte des relations sociales, la prise en compte du contexte historique des structures sociales.



Prérequis :
Aucun

Corequis :
Aucun

Contenu de l'activité :
Le cours est conçu en deux parties. La première partie comporte quatre sections, à l'intérieur desquelles seront abordés des auteurs ayant développé une vision caractéristique d'un phénomène social à partir d'une recherche empirique.
- Section 1 : La société comme totalité intégrée (Emile Durkheim et Le suicide, Marcel Mauss et Essai sur le don, Norbert Elias et La dynamique de l'Occident)
- Section 2 : La société comme totalité divisée (Karl Marx, Edward Thompson et La formation de la classe ouvrière anglaise, Charles Wright Mills et L'élite au pouvoir)
- Section 3 : La société, produit d'une construction (Georg Simmel, Peter Berger et Thomas Luckmann, H. Garfinkel)
- Section 4 : La société, produit de l'action d'individus (Max Weber et L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme, Michel Crozier et Le phénomène bureaucratique)

La deuxième partie du cours aborde 3 grands thèmes de la sociologie et la façon dont des auteurs ont construit, sur ces thèmes, des objets sociologiques spécifiques (avec quelles perspectives théoriques, quels outils méthodologiques et quels principes de la démarche sociologique ?).
- Thème 1 : Les pratiques sociales et culturelles (Richard Hoggart, Pierre Bourdieu, Bernard Lahire)
- Thème 2 : Le contrôle social et la déviance (Erving Goffman, Howard Becker, Michel Foucault, Robert Castel)
- Thème 3 : Le nouvel esprit du capitalisme (Luc Boltanski et Eve Chiappelo)



Activités d'apprentissages prévues et méthodes d'enseignement :
Il s'agit d'un cours magistral, où il est attendu que les étudiant.e.s prennent attentivement note. Les étudiant.e.s disposeront par ailleurs d'un plan du cours qui leur permettra de structurer leurs notes.

Pour les deux parties du cours, les étudiants disposeront d'un ouvrage de référence (Cours de sociologie, Cf. « Bibliographie »).

Pour la seconde partie du cours, les étudiant.e.s disposeront d'un syllabus reprenant la structure du cours et les apports théoriques. Ce syllabus sera à compléter par les notes des étudiants (résultats de recherche, études de cas et illustrations présentées oralement au cours).


Méthodes d'évaluation :
L'évaluation se fait au travers d'un examen écrit. Sa réussite nécessite bien entendu une bonne connaissance de la matière. Les questions ne se limitent toutefois pas à une simple restitution. Elles sont conçues de manière à tester la capacité de l'étudiant.e à utiliser ses acquis, par exemple à travers des applications ou des comparaisons entre auteurs ou entre théories.

Les étudiants auront la possibilité de s'exercer notamment à travers un examen à blanc au milieu du quadrimestre.

D'une durée de 3 heures, l'examen comportera au minimum 6 questions, portant sur chacune de deux parties du cours. Il comportera à la fois des questions de connaissance (restitution) et des questions de compréhension de base. Il s'agit d'une part, de vérifier que l'étudiant.e a une maîtrise suffisante des notions de base du cours (concepts, principes de l'analyse sociologique, travaux des auteurs) sans laquelle, d'autre part, une réflexion plus approfondie n'a pas de sens. Les questions peuvent donc prendre diverses formes : définition et illustration d'un concept, comparaison de deux notions ou deux auteurs ou encore explication et illustration d'un principe clé de l'analyse sociologique.



Bibliographie :
L'ouvrage de référence, obligatoire, pour le cours est le livre de Luc Van Campenhoudt, Nicolas Marquis « Cours de sociologie », Dunod, Paris, 2014. Il est disponible à la reprographie.

Une bibliographie complémentaire par rapport aux différents paradigmes et aux différents thèmes sera distribuée aux étudiants, permettant à ceux qui le souhaitent d'approfondir un ou plusieurs de ceux-ci