Université Saint-Louis - Bruxelles
|

Germaine Ligot | Parcours d'Anciens |

 

 

Germaine Ligot est une ancienne étudiante de l'horaire décalé. Romaniste de formation (Namur et Louvain), elle a enseigné pendant treize ans. Rapidement, elle a su qu'un jour, elle changerait de métier. Pour cela il fallait changer … de diplôme.

 

Quand elle a appris que s'organisait, aux Facultés universitaires Saint-Louis, une candidature à horaire décalé, Germaine Ligot a saisi l’opportunité de changer si pas de vie, à tout le moins, de profession.

 

Pourquoi avoir voulu ce changement ? Pourquoi le droit ?

Je ne voulais pas rester à l’école jusqu’à soixante ans, dès lors que j’y étais entrée à trois ans.

 

Je voulais changer pour une vie plus intégrée dans la société civile, et le droit me semblait permettre cette insertion puisqu’en fait toute la vie, qu'elle soit individuelle, collective, sociale, économique ou politique est appréhendée par le droit. Le droit se saisit de tout, appréhende et balise tout.

 

Grâce à Saint-Louis, j’ai pu accomplir ce projet : changer de vie et m’inscrire dans un processus où l'on pouvait viser une plus grande justice sociale.

 

Les études à Saint-Louis vous ont-elles apporté ce que vous souhaitiez  ?

Oui, j’y ai trouvé une approche pluridisciplinaire. Mais d’emblée c’est l’audace et la qualité pédagogiques qui m’ont enthousiasmée. Je définirais ces années en deux mots : qualité et exigence.

 

En dépit de la lourdeur des trajets puisque j’habitais à Huy et des contraintes professionnelles puisque j’enseignais à temps plein, ces années furent extrêmement riches tant sur le plan intellectuel qu’humain. Ce furent des années de bonheur, de découvertes et d’amitié…

 

A Saint-Louis, j’ai appris non seulement le droit mais une réflexion sur le droit, ses mécanismes et sa finalité ; en plus du "formatage juridique" de l’esprit, ces années ont aiguisé ma curiosité et mon esprit critique.

 

L'intérêt pour la question fondamentale des enjeux du droit me vient de ma formation à Saint-Louis.

 

Quel est votre souhait pour l’avenir ?

Comme ancienne étudiante, je souhaite que la formation en horaire décalé se poursuive encore longtemps.

 

Comme magistrat, maintenant, je souhaite une uniformisation des méthodes de travail, un meilleur "ciblage" en matière de poursuites, une plus grande efficacité dans le traitement des dossiers complexes.

 

Je m'y attelle à la fois dans les matières qui m’occupent (le droit de la sécurité sociale et le droit pénal social) et au poste que j'occupe (l’auditorat général).

 

Mère comblée de deux enfants, - une fille qui a entamé des études de droit (avec distinction) et un fils rhétoricien - , Germaine Ligot conserve de sa première formation l’amour de la littérature. A côté de cela, le jardinage lui permet de chasser les soucis de son esprit, et la marche de se maintenir en bonne forme physique.

MFT

 

Link@lumni n°4 - Printemps 2014

Université Saint-Louis - Bruxelles | Boulevard du Jardin botanique, 43 | 1000 Bruxelles | Belgique | Tél : +32 2 211 78 11 | Fax : +32 2 211 79 97 | N° d'entreprise : TVA BE 0413.332.242